Briser l’idole du divertissement – Michael Youssef

La vérité sur le péché – Michael Youssef
novembre 12, 2018
Pardonner – Michael Youssef
novembre 19, 2018

Briser l’idole du divertissement – Michael Youssef

Vous déverrouillez votre smartphone inconsciemment pour la millième fois de la journée et faites défiler votre fil Facebook. Vingt minutes plus tard, vous vous demandez ce que vous cherchiez. Plus tard dans la soirée, vous pouvez enfin vous asseoir et vous détendre devant la télé. Vous savez que vous avez du sommeil à récupérer, mais avant même que vous ne vous en rendiez compte, vous en êtes déjà au troisième épisode de suite de votre série (dont vous avez manqué la moitié pendant que vous étiez sur les réseaux sociaux). Et puis vous ouvrez Netflix pour regarder un quatrième épisode, en vous disant : « Encore un petit épisode ».

Avant de culpabiliser pour toutes les fois où vous vous êtes distrait de la sorte, ou de tout bonnement fermer cet article pour éviter ce sentiment de honte, laissez-moi affirmer clairement que le divertissement en soi n’est pas un péché. La Bible regorge d’exemples de divertissement : Jésus prenait part à diverses célébrations et appréciait la nourriture et le vin ; les psaumes sont remplis de musique et de dance ; Paul était un expert en poésie et en théâtre. Et 1 Timothée 6 : 17 nous assure que Dieu « nous donne tout avec abondance pour que nous en jouissions ». Il est bon, aimant et créatif à ce point. Et en fin de compte, notre plus grande joie se trouve en lui. C’est pourquoi le Petit Catéchisme de Westminster ouvre sur cette déclaration: «Quel est le but principal de la vie de l’homme ? Le but principal de la vie de l’homme est de glorifier Dieu et de trouver en lui son bonheur éternel.»

Mais si nous ne faisons pas attention, de bonnes choses peuvent devenir une fin en soi, et nos priorités s’en trouver désordonnées. Pour compliquer les choses, un grand nombre de forces travaillent contre nous. Nous devons non seulement nous battre contre notre nature pécheresse et les forces invisibles de l’ennemi, mais aussi contre les entreprises qui font vivre toute une économie en se battant pour notre attention 24/7. Dans son article « The Binge Breaker » paru dans The Atlantic, Bianca Bosker capture cette lutte au travers des mots de Tristan Harris, fondateur du mouvement Time Well Spent : « “Vous pouvez dire qu’il est de ma responsabilité” de faire preuve de maîtrise de soi quand j’utilise les technologies numériques, explique-t-il, “mais ce serait ignorer le millier de personnes de l’autre côté de l’écran dont le travail consiste à briser tout sens de la responsabilité que je parviens à maintenir…” » Harris a appris que les sites et applications les plus populaires nous rendent accros en touchant à nos besoins les plus profonds.

Glorifier Dieu et trouver en lui son bonheur

Mais pas de panique. Même si le monde et le diable s’acharnent à monopoliser vos pensées, vous n’êtes pas seul dans la bataille. Les forces qui font rage contre vous sont certes puissantes, mais en vous demeure une force plus puissante encore : Jésus-Christ (voir Éphésiens 1:18-20). Voyez-vous, le sang de Jésus a le pouvoir de briser toutes les chaînes qui cherchent à vous rendre esclave – toute dépendance, toute idole qui cherche à vous séduire et vous détruire, et oui, même l’idole du divertissement. Cette idole vous pousse à croire que la vie est faite pour votre propre plaisir et divertissement. Mais la Bible nous montre qu’en réalité, nos vies sont pour la gloire de Dieu et pour que nous prenions plaisir en celui qui est notre Maître, notre Père, notre Rédempteur et notre Résurrection.

«Livrez-vous vous-mêmes à Dieu comme des morts revenus à la vie et mettez vos membres à son service comme des instruments de la justice. En effet, le péché n’aura pas de pouvoir sur vous, puisque vous n’êtes plus sous la loi mais sous la grâce. […] Ne savez-vous pas que si vous vous livrez à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes les esclaves du maître à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice ? Mais que Dieu soit remercié : alors que vous étiez esclaves du péché, vous avez obéi de tout cœur au modèle d’enseignement auquel vous avez été confiés. Et une fois libérés du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice.» (Romains 6:13-14; 16-18)

Bien que nous ne soyons plus esclaves du péché, nous avons tendance à oublier que nous sommes toujours esclaves – esclaves de la justice. Et par conséquent, nous passons notre temps à consommer toutes sortes de distractions sans réfléchir, alors que nous ferions mieux de prendre plaisir à quelque chose de créatif, de beau ou qui invite à réfléchir. Nous nous servons des divertissements pour échapper aux soucis de ce monde, ou simplement par habitude dénuée de sens ; nous ferions mieux d’analyser ces distractions à la lumière de la vérité afin de louer ce qui est noble et bon, et de relever ce qui est faible par l’Évangile, pour la gloire de Dieu. Mais chaque aspect de notre vie (les divertissements compris) peut et doit être soumis à Dieu, comme nous y sommes exhortés : « Ainsi donc, que vous mangiez, que vous buviez ou quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu » (1 Corinthiens 10:31).

Vous ne devez pas pour autant vous contenter de divertissements ennuyants à mourir ou prudes, comme le monde et le diable aimeraient vous le faire croire. En réalité, la joie et l’épanouissement parfaits ne se trouvent qu’en la présence de Dieu, et c’est en recherchant cette sainteté dans chaque domaine de notre vie que nous trouverons le bonheur. Nous devons être esclaves de la justice. Si nous saisissions pleinement à quel point le don de la justice est glorieux, nous serions des fanas de sainteté !

Analyser nos distractions

Nous pouvons commencer cette recherche de la justice dans le domaine du divertissement en nous posant quelques questions et en y répondant honnêtement, par la puissance du Saint-Esprit (voir 2 Corinthiens 3 : 18 ; 1 Corinthiens 2 : 10-16 ; Jean 16 : 13 ; Galates 5 : 16-18).

1. Est-ce que je me réjouis davantage en Dieu grâce à ce divertissement ? Ou suis-je en train de sacrifier un moment où je pourrais le glorifier, pour passer une heure ou plus devant un écran ?
2. Est-ce que je cherche à me détendre ou à m’échapper grâce à cette distraction, au lieu de trouver mon réconfort dans le caractère et les promesses de mon Père céleste ?
3. Cette distraction a-t-elle une influence sur la façon dont je mène ma vie, ou prend-elle la place de quelque chose de plus important ?
4. Ce divertissement améliore-t-il ou empêche-t-il ma communion avec les autres croyants ?

Une fois que vous avez soigneusement examiné vos motivations, il est temps d’agir.

Se battre contre l’idole de la distraction

Peu importe que vous deviez changer vos habitudes en matière de divertissement, ou qu’au contraire, vous soyez convaincu que ce domaine est soumis au Seigneur : voici quelques moyens pratiques de protéger votre cœur et de garder votre attention fixée sur le seul qui la mérite, le seul qui promet une joie illimitée.

#1 Reconnaissez qu’il existe toute une industrie, des équipes entières, qui travaillent dans le but de capter votre attention, et ce en plus des forces de Satan et de notre propre chair qui s’efforcent à nous éloigner de Dieu (voir Éphésiens 2:1-3).
Nous devons faire preuve d’humilité et de discernement afin que, lorsque nous perdons le sens des priorités, nous puissions rapidement nous confesser et nous repentir, et être restaurés par l’amour et le pardon de Christ.

#2 Soyez disciplinés et déconnectez-vous. Prenez garde à la nature addictive des distractions d’aujourd’hui. Il est relativement difficile de contrôler nos smartphones ; nous sommes constamment bombardés d’alertes et de notifications qui nous empêchent d’avoir des pensées précises et réfléchies – le genre de pleine conscience qu’il nous faut pour glorifier Dieu.

Pour contrer les applications colorées et tape-à-l’œil qui réclament notre attention, voici quelques astuces :

1. Éteignez les notifications sur votre téléphone.
2. Limitez la visibilité de vos applications en classant celles qui vous tentent le plus dans des dossiers pour que votre écran soit moins encombré. (Si vous avez du mal à retrouver vos applications par la suite, vous devrez prendre le temps de les rechercher ; vous les utiliserez ainsi de façon plus intentionnelle.)
3. Envisagez d’installer des applications telles que Checky ou Moment, qui vous permettent de savoir à quelle fréquence vous utilisez votre téléphone et pendant combien de temps.
4. Mettez votre téléphone de côté lorsque vous parlez avec quelqu’un, ou du moins face en bas.

Votre téléphone a une option « Ne pas déranger » ; servez-vous-en.

#3 Mettez quelques bonnes habitudes en place. Qu’attendez-vous de la variété de plaisirs que le Seigneur a prévus pour vous ? Cherchez dans la Parole des directives sur la façon dont Dieu veut que vous passiez votre temps. Ayez un plan d’action ; par exemple, mettez une alarme pour vous aider à prendre conscience du temps que vous passez devant Netflix.

Une fois que vous avez réfléchi au but et à la place des divertissements dans votre vie, partagez vos objectifs avec d’autres croyants qui pourront vous tenir responsable afin qu’ensemble, vous recherchiez la justice en toutes choses (voir Psaume 1:1-3).

#4 Mais voici le principal : trouvez votre réalisation, votre appartenance et votre reconnaissance en Christ seul. Car lorsque votre identité est fermement enracinée dans votre adoption en tant que fils ou fille du Dieu vivant, vous pouvez vaincre toutes les tentatives de cette idole à vous rendre esclave et vous éloigner de la lumière de Christ.

Plus vous trouverez votre satisfaction en Jésus-Christ, plus vous avancerez en toute liberté dans ce monde. Plus vous apprécierez l’Évangile, plus vite vous pourrez taire l’ennemi qui condamne (voir Romains 8:1 ; Jean 3:16-18). Plus vous aurez les yeux fixés sur votre Sauveur, plus il vous sera facile de garder vos priorités en ordre, non pas parce que vous vous forcez (quoi que Dieu nous appelle à obéir), mais parce que, à mesure que vous mûrissez en Christ, cet ordre vous procure le plus grand plaisir.

Prendre plaisir en Dieu

Que le Seigneur nous accorde la sagesse et le discernement pour prendre plaisir en des choses qui nous dirigent vers lui, car en lui seul nous trouverons la joie abondante. «Enfin, frères et sœurs, portez vos pensées sur tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d’être aimé, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange», afin que votre vie soit marquée par la sainteté de Dieu qui apporte le bonheur immuable (Philippiens 4 : 8).
grâce face à face.